PDF
Imprimer
Envoyer

 

 

   
    Matière
 
 

Tissu imper-respirant enduit d’une membrane en polyuréthane microporeux. Offrant un tissu doté d’une imperméabilité respirante irréprochable.

CONFORME A LA NORME ENV 343 : 2003
Les tissus Breathane® répondent à la norme ENV 343 : 2003 de classe 2.

   
 
   
 

• La perméabilité à la vapeur d’eau.
Elle est contrôlée en mesurant la résistance à la vapeur d’eau, Ret. Plus la valeur Ret est basse, plus la perméabilité à la vapeur d’eau (respirabilité) de la matière et, par conséquent, ses caractéristiques physiologiques, sont élevées.

   
 

• Recommandations pour la durée de port.
Etant donné que la perméabilité à la vapeur d’eau des matières est un élément essentiel pour garantir les propriétés “physiologiques” des vêtements, la norme donne une liste récapitulative des durées maximales d’utilisation recommandées pour chaque catégorie de résultats.

Dans ce tableau récapitulatif, quatre températures ambiantes différentes sont examinées, pour un effort physique constant. Cependant, toute modification de l’effort physique a des répercussions sur le temps d’utilisation continue recommandé pour chaque catégorie de résultats.

   
 
   
  Tableau valable pour un effort physique moyen (150 W/m2), effectué par un homme de corpulence moyenne, avec un taux d’humidité relatif de 50 % et une vitesse du vent de va = 0,5 m/s.
   
    Membrane imperméable respirante
   
 

• Respirabilité d’un tissu : enduit d’une membrane microporeuse rendant impossible le passage de l’eau quelles que soient les conditions climatiques, tout en permettant à la transpiration de s’évacuer sous forme de vapeur d’eau.

   
 

• L'imperméabilité fait référence à la quantité d'eau provenant de l'extérieur qui parvient à prénétrer dans la matière du vêtement de protection (par ex. eau de pluie, neige, bruine).

   
  Les vêtements Coverguard Hi-Viz doivent contribuer à maintenir un même niveau de confort dans des conditions extrêmes. L’isolation, la ventilation, l’absorption et l’évacuation de l’humidité sont des fonctions primordiales de la physiologie du vêtement.

La superposition de plusieurs couches favorise la création d’un microclimat qui, lorsqu’il bénéficie d’une ventilation adéquate, permet de maintenir un équilibre parfait entre la chaleur et l’humidité. L’objectif principal de nos modèles est donc de protéger des intempéries, mais aussi de permettre à la transpiration de s’échapper vers l’extérieur. Il s’agit dans les deux cas d’éviter au corps de se refroidir en étant mouillé.

Les enductions microporeuses favorisent l’évaporation de la vapeur d’eau tout en bloquant les gouttes d’eau à l’extérieur. Les membranes hydrophiles absorbent la transpiration très rapidement et transportent la vapeur d’eau jusqu’à l’extérieur. Les fibres hydrophobes et les enductions augmentent l’imperméabilité à l’eau.
   
 

Signification de « mm »
Unité de mesure qui indique la résistance à l’eau du tissu, calculé par un test « hydrostatique » à l’aide de colonne d’eau.

La colonne est remplie d’eau, et le volume d’eau crée une pression sur une surface d’un pouce carré sur une période de 24 heures.

Le nombre de « mm » équivaut à la hauteur de la colonne d’eau (en millimètre) que peut supporter le tissu sans que l’eau passe à travers celui-ci.

   
 

Signification de « mm »
Unité de mesure qui indique la respirabilité d’un tissu, calculé par la quantité de vapeur d’eau que le tissu laisse passer vers l’extérieur du vêtement. Un niveau élevé de respirabilité est essentiel pour une régularisation thermique efficace. La norme ISO 11092* est utilisé actuellement comme référence pour déterminer les performances d’un textile. Elle permet de mesurer la résistance évaporatrice (le frein à la respirabilité).

Plus la résistance évaporatrice d’un vêtement est faible, moins ce vêtement formera une barrière à l’évacuation de la transpiration.